« Prioriser ? » Non, Merci.

Ce verbe, répété à tout-va, et principalement en ces temps de stratégies brandies contre le coronavirus, ne trouve pas son chemin de façon fluide au travers de mon conduit auditif. PRIORISER. Voilà qui sonne étrangement proche de l’usage abusif que nous faisons en français : « en termes de… ».Ce dernier est la traduction triste de l’anglaisLire la suite « « Prioriser ? » Non, Merci. »